Ty Mam' Heidi et le poisson dans la lune

23 mars 2017

La robe so Hollywood, the last act.

Ma Gisèle chérie, si tu savais comme je suis contente, heureuse, dans un état mêlant jubilation, fierté, et toute la panoplie d'auto satisfaction !!! Je peux le crier Alléluia ! La robe est enfin finie, vrai vrai !

Après tant de stress, laisse moi te compter la finale qui m'aura tout de même arraché quelques larmes au moment où je m'y attendais le moins. J'en ai besoin tu comprends ? Oui, je sais que tu me comprends, t'es trop choupinoute toi !!! (Si je savais comment faire des coeurs avec cette tablette, je t'en ferai toute une palette rien que pour toi tiens !)

Finalement, j'ai ajouté des baleines au corsage pour assurer la tenue du bustier, et je ne regrette pas mon choix, ça file quand même un bel aspect fini à la l'ouvrage et confère une belle silhouette sans inconfort majeur tout compte fait. En plus les rigilènes sont d'une simplicité enfantine à poser ! Comme elles sont coupées aux strictes dimensions de leur emplacement, j'ai choisi de les numéroter pour ne pas m'emmêler les pinceaux.

 

IMG_20170318_162800

Ouvrir toutes ces coutures au fer a été un supplice ! Parce que le taffetas à étant en polyester, j'ai du tout faire à la patemouille, et les kilomètres de couture ont rendu la tâche interminable. 

Le haut étant fermé, ça y est (grosse pression pour piquer pile à 1,5cm tout le long sans vague), j'ai épinglé la robe sur ma minette pour ajuster toutes les coutures de doublure à la robe avant de piquer l'ourlet final. L'ado se prête à l'exercice non sans expirations appuyées tout en guettant mes moindres faits et gestes de peur qu'une aiguille heurte sa sensibilité.

IMG_20170318_162752

Voilà, quarantedouzemille épingles plus tard, enlève ta robe Mimi, je te ferme tout ça et c'est fini. Après au bas mot 9 kilomètres d'ourlet piqués avec concentration, j'élague généreusement les surplus, je commence à retourner la robe sur l'endroit... m'extasie au passage sur l'effet gonflant de l'étoffe...

IMG_20170318_170008

... sur mes raccords parfaits de chez parfaits...

IMG_20170318_170022

(Heum, celle ci est pour la fin... fermeture définitive à la main au niveau du zip)

IMG_20170319_200707

... je m'auto félicite pour le raccord dos au niveau du zip parfait lui aussi...

IMG_20170319_200809

... jusqu'au drame... impossible de remettre ma robe à l'endroit !!! Je fais des tours et des tours, perds patience, fume, vire à l'écarlate clignotant... merde! Qu'est ce que j'ai zappé ??? L'homme rentré de son jardin passait par là. J'ai vu dans son regard qu'il regrettait de n'avoir pas eu plus de patates à planter du coup, il a vu aussi que je l'avais vu. Coincé, il tente de comprendre mon désespoir abyssal, avise la robe entortillée mi à l'endroit, mi toutes coutures dehors, et tente un réconfort "Ben, elle est pas à l'endroit là ?" ... o-O ok... Mon regard oscillant entre incrédulité et fureur a donné raison à son hésitation de départ et avant que je n'ouvre mon clapet, il a eu la présence d'esprit de trouver miraculeusement d'autres patates à planter...

Le ventre noué, j'ai empoigné une cigarette, le livret d'explications et suis sortie  prendre l'air. ... C'est là que j'ai pleuré. Ainsi j'ai découvert que j'avais négligemment sauté une ligne dans ma lecture et que l'ourlet ne se cousait pas sur une robe à l'envers mais sur un envers ressorti en beignet par l'ouverture du zip.

Avec toutes mes marges élaguées, ça n'a pas été simple, je t'avouerai. Découdre ces kilomètres interminables non plus... Mais après quelques heures laborieuses à récupérer ma bêtise, voilà enfin ENFIN la robe réellement finie sur l'envers :

IMG_20170319_201026

... et sur l'endroit:

IMG_20170319_201331

Désolée pour la qualité photo, les jours sont maussades et les fenêtres bien étroites dans la maison. Pas le temps de prendre d'autres photos puisque je reprends le boulot (et entre deux nuits de 12 heures je n'ai le temps de rien sachant que j'ai trois heures aller retour pour aller bosser), qu'après elle part en Italie avec son collège et à peine rentrée de voyage, elle part illico chez son père pour aller au mariage ! Bref, on s'en fout hein ! Mais sache quand même que je fais ce que je peux et que je dois combiner avec une météo certes plus stable que l'humeur de mon ado, et la dite ado à la bonne volonté moins fixe que les horaires de marées. (Mmmm, tu sens comme j'ai la soupape qui claironne n'est ce pas)

Passons à l'essentiel veux tu ! Essai par mon ado heureuse de sa robe :

IMG_20170322_190237

... qui dans son enthousiasme mesuré s'est exclamée qu'elle ressemblait à ... Barbie Noël... 

IMG_20170322_215550

Euh... C'est pas totalement faux remarque... Mais ouf de ouf, la robe lui plaît beaucoup.

 

Ding Ding Ding, c'est l'heure du j'ai testé pour toi :

- le livret d'explications est très clair avec quelques petits schémas explicites. Le seul hic est qu'il est de grand format mais ça ne gêne en rien.

- le patron peut faire peur mais en maîtrisant la pose de zip invisible, il ne présente aucune difficulté majeure à condition de bien respecter les repères. Cela dit, je ne maîtrisais pas la pose de zip non plus et YouTube m'a grandement aidée sur ce coup là.

- les marges de couture sont incluses dans le patron, ça aide je trouve et ça réduit la tâche fastidieuse d'avoir à les rajouter

- la pose de baleines n'a pas été compliquée du tout puisqu'elles se piquent directement (du coup j'ai fait fi des coulisses préconisées, ne voulant pas rajouter d'épaisseurs superflues sur les coutures qui auraient pu s'avérer disgracieuses)

- contre toute attente, ce modèle s'est révélé facilement accessible à condition de ne sauter aucune ligne d'explications n'est ce pas (comme je l'ai fait à la fin)

Conclusion : 

Je remercie ma Mimi d'avoir su sa mère assez folle pour se lancer dans un tel projet sans maîtrise de couture, et de m'avoir fait confiance.

Si toi aussi tu veux te lancer dans cette aventure, même si tu n'es pas couturière aguerrie, fonce ma Gisèle ! Et si toutefois tu butais sur une étape, tu pourras me klaxonner

Quelle satisfaction d'avoir fini un tel ouvrage ! En plus ça a boosté ma confiance en moi, même si j'ai trouvé ça plus simple que de faire un pantalon, j'ai découvert que je pouvais être précise, méticuleuse et aimer faire les finitions à la main

Ça m'a donné envie d'en refaire une pour moi, mais en version été avec un tissus léger. Au pire, moi qui suis fan de corsets (que je ne porte pourtant pas) voilà un patron qui pourra me servir de base !

 

Voilà ma Gisèle d'amour, je retourne à mon patron de jupe Burda (la 102B du Bubu de mars 2017). J'ai encore une autre jupe à te montrer avec un essai d'ourlet farfelu inspiré par le motif, mais comme je me suis ramassé la margoulette (avec une classe monumentale) devant le super U (avec mon bigorneau dans les bras ! Plus de peur que de mal pour lui mais mes genoux me rappellent à mes bobos de la petite enfance, ils sont immontrables! (Cela dit, quelle idée de mettre un plot en béton devant la porte, quand tu portes un bébé dans les bras tu ne le vois pas !)) il va falloir attendre que mes bobos cicatrisent et que mes genoux violets redeviennent humains avant de pouvoir te la montrer. (si t'as pigé mon charabia inutile, chapeau bas!)

En attendant, je te laisse admirer la Barbie Noël dans sa robe qui s'accorde à merveille avec ses chaussettes (merci de faire abstraction du bazar environnant), et te souhaite une très bonne journée. J'te fais la bise aussi tiens !

IMG_20170322_215914

 

À très bientôt !!!

 

 

Posté par Mam Heidi à 10:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


07 mars 2017

La robe so Hollywood

Je continue sur ma lancée! Je te rappelle que le temps m'est extrêmement compté et que les dieux de 2017 ne m'ont pas lâchée puisque la tempête nous a privé plus de 24h d'électricité, de quoi augmenter le baromètre de pression dans ce timing déjà bien serré (puisque je reprends le boulot demain soir et que ma prochaine zone de repos a déjà bien des agitations en perspective (C'est ça d'avoir des enfants nés avec un agenda digne d'un ministre officiant dans plusieurs ministères)).

Aujourd'hui, le jour fû! triple alleluia sur roulement de flûtes (le pluriel est voulu).
J'ai pu me remettre à l'ouvrage le temps d'une sieste de Bigorneau...

Noyée dans le speed, je me suis pris le luxe de coudre deux pièces à l'envers... et donc de devoir tout défaire. Fichtre!!!! Mais j'ai promis à l'homme que je ne râlerai plus derrière ma Mac donc je me suis contenue. De toute façon, une robe ou un meuble Ikea, c'est toujours à la fin que je me rends compte que j'ai démarré à l'envers. Quadruple damned...
Faute au taffetas qui ne m'aide pas du tout à distinguer qui de quoi!!

Ce coup ci le montage a été rapide (pas de zip ça aide), mais j'étais tout de même stressée à l'idée que tout devait être archi précis pour coller parfaitement à la robe. S'agirait pas d'avoir une doublure qui gondole et qui face à son tour gondoler la robe.

Juxtaposition des lignes de couture: opération réussie!! (relâchement de pression et du popotin (que je vais finir par avoir comme Beyoncé à force de serrer des fesses clouée sur ma chaise à prier tous les saints en étant les yeux rivés à mes repères. J'te raconte pas les courbatures!))

Essai sur ma pépette... tsointsointsoin woin woin... Bof... Est ce parce que je n'ai pas encore ouvert mes coutures? Est ce la double épaisseur de tissus? Est ce à cause de ses vêtements qu'elle a gardés dessous pour l'essayage? Nan mais parce que c'est évident que les essayages se font toujours par dessus un jogging!

La demoiselle hésite tout compte fait à vouloir ces fameuses baleines dans le corsage de la robe. Elle réalise peut être qu'à vouloir une robe de star elle devra sacrifier son confort. J'hésite moi aussi. Parce que j'ai peur de me planter et parce que je doute du confort de la robe ainsi agrémentée.

Là j'ai besoin de toi et de ton avis!! Alors, baleines ou pas baleines?

 

LA robe so Hollywood for Mimi

Pas plus tard qu'hier, je t'avais évoqué un projet de robe complètement dingue (le projet, remarque, la robe aussi, vue ma maîtrise néantesque de la couture). Rappelle toi, mon ado m'avait lancé la bouche pleine et les yeux rivés sur son ordi qu'«au fait il faut que tu me fasses une robe. Tata Lucie se marie en avril». S'en était suivi un cahier des charges ultra coton: "une robe pas pouf, qui fasse pas trop robe, pas trop fille, pas décolletée, pas courte, pas où on voit les épaules, ... " Dhhhhaahhaaaaaa!!!!! ça m'a flanqué le tournis, je ne voyais plus rien, mes oreilles ont fermé boutique.
J'ai donc ressorti tous mes magazines et tous mes patrons pochette qui ont reçu un accueil plutôt radicalement négatif. À croire que je lui proposais des patrons des années 50! Nous avons donc épluché le net et là, pour rire, je lui propose celui ci:

 

Son oeil s'éclaire, elle lâche son ordi et un «ouais ça!»... Sérieux? «ben ouais pourquoi?!» 15 ans, le bel âge... il n'y a pas que son forfait téléphone qui est limité. Manifestement, celui des mots et de son enthousiasme démonstratif aussi.

Ok ok. Note au passage que cette robe correspond TOUT À FAIT à chacune de ses exigences n'est ce pas!! J'ai rien pipé, ni esquissé un sourire (je suis cinglée mais pas folle non plus), ni cherché à comprendre. Je me suis contentée de noter la référence du patron et ai prié pour qu'il soit disponible immédiatement chez Tissus myrtille.

Évidemment, l'expédition au dit magasin ne la branchait pas. À cet âge, la flemme est redoutable et frappe souvent au moment le moins opportun. Elle a pris cher sur son forfait syllabes pour m'énoncer une nouvelle série de recommandations péremptoires: "pas de clair, pas de pastel, pas de violet, pas de rose, pas de noir, du foncé mais qui fasse pas enterrement, pas de couleur olé olé, soit du rouge foncé, soit du bleu foncé qui fasse pas trop foncé ni trop bleu, avec du blanc." Tu parles d'un bon plan toi! O-o
Okayyy. Bleu foncé et blanc, j'y voyais bien la robe (après 3 doliprane hein!)

Une fois sur place, j'ai bien trouvé le patron (ma vie était sauve!!) et un magnifique tissu bleu idéal correspondant pile poil aux exigences de Mimi ET aux recommandations d'étoffe pour l'ouvrage.
14,5€ le mètre. ok! jusqu'à ce que la vendeuse m'annonce qu'il m'en fallait 6 mètres. Gloups re gloups... Je n'avais pas eu le temps d'éplucher les fournitures nécessaires. Une telle robe représente un budget, mais inutile de courir au suicide bancaire non plus!

Du fait maison, ça peut vite chiffrer quand même, même si pour ce genre de projet, ça reste plus abordable que du tout fait.
Après un rapide calcul bien laborieux (en cause un Birgoneau déchaîné dans les rayons), je me suis rabattue sur du taffetas polyester. La mariée, c'est pas elle non plus que je sache. Et mes maigres maîtrises de la couture ne me feront pas spontanément aller vers de la soie. Mon budget non plus. Pas pour ça.

Pas de bleu foncé en stock (nulle part aux environs de chez moi d'ailleurs), il m'a donc fallu opter pour le rouge, et le blanc cassé. Très mariée comme couleurs me diras tu, mais tant pis! Mimi a choisi, et je n'avais nulle envie de batailler avec mon ado super obstinée.

La facture m'a forcée à prendre un quatrième doliprane (t'inquiète, en respectant les intervalles), remarque, l'annonce des baleines nécessaires m'avait déjà flanqué un coup. En rentrant j'ai potassé le patron et finalement, à vue ne nez, rien de sorcier en prévision. Il faut dire que d'avoir réalisé quelques patrons Dear and Doe, m'a permis de comprendre comment ça marche avec les repères et tout et tout.

 

 

Pour cette robe, j'ai voulu d'abord réaliser une toile. ( Bien qu'étant parfaite, ma fille n'a pas des mensurations qui rentrent dans une seule colonne. Il a donc fallu adapter le patron. Et là je remercie Ivanne S. pour ses explications ultra limpides à ce sujet dans son livre grain de couture. ) La toile lui allait parfaitement, zou, étape suivante (celle que je redoute le plus : les ciseaux dans le beau tissu). Pour être sûre d'avoir la paix et toute ma concentration maximale afin de ne rater aucun report des dits repères, j'ai mis mon réveil à 6h, et pris mon temps avant le débarquement de la maisonnée pour le petit déj. C'était sans compter le chat du voisin qui s'est mis à me chanter la sérénade devant la porte de la terrasse de 6h30 à 7h15! Mais passons.

Dimanche, c'était la tempête, de quoi avoir une bonne excuse pour rester calfeutrés devant la cheminée, autrement dit derrière sa MAC, la paix s'étant négociée à grand coup de brunch avec pancakes maisons. Royal!

La fin d'après midi à sonné le dernier coup de ciseaux, et voici la robe attendant sa doublure testée par l'intéressée.

 

(Les chaussettes font bien partie de la panoplie robe de Star rebelle mais pas princesse)

 

(Et je suis si fière de mon zip réellement invisible !!!)

Je file, après la nouvelle tempête d'hier nous avons vécu plus de 24h sans électricité, me voilà en retard pour assembler la doublure et je reprends le boulot demain !! 

À très vite pour la suite de cette robe digne d'une cérémonie des Oscars (même en polyester)!!!

 

 

04 mars 2017

LA jupe Perle version sirène à écailles ou le vautrage intégral

Holà! Voilà belles lurettes que je n'ai pas posté de cousettes par ici, et pour cause! J'ai du foiré mon Master 'maîtrise du temps' au nouvel an, à moins que les dieux farceurs ne se soient intéressés à ma pomme depuis ce début d'année. Déjà depuis cet été, tout allait de travers, mais depuis janvier, c'est de l'acharnement ma parole!! Que le prochain qui me claironne en chantonnant un «bonne année!» au premier janvier, se voit tordre le cou illico! non mais sans dec'!!!
Je savais déjà que les épreuves débarquent par cars entiers, mais ma petite vie a du être élue the place to be pour ces remues méninges! La poisse, il en vient de partout! Tu en as à peine résolue une qu'arrivent deux autres cars bien chargés. Acharnement je t'ai dit...

Bref.. dans tout ce tumulte, ma pépette m'a lâché sur un ton d'adolescente digne de la période dans toute sa splendeur, la bouche pleine de Nutella à la brioche : «Mam's, tata Lucie se marie, il faut que tu me fasses une robe. Mais pas trop pouf, pas trop robe, pas décolletée, pas courte, couleur foncée mais qui fasse pas enterrement...» ... je t'abrège le cahier des charges, tu serais assommée. De toute façon, la robe n'est pas le sujet du jour, elle fera l'objet d'un autre billet, cela dit, elle introduit celui ci.

À l'achat des fournitures de la fameuse robe, il manquait le zip invisible, indisponible dans le colori choisi, j'avais perdu mon découd vite, et j'ignore où Bigorneau a planqué le mètre couture (Pour info, la dernière fois j'ai retrouvé mes clefs de voiture dans le tiroir à couverts, et les lunettes de l'homme dans la poubelle... vise la chasse au trésor!). Tout ça m'a forcément obligée à aller refaire un tour au temple du tissu!
Et là, direct en entrant dans le magasin, bing! The coup de coeur pour un tissus damassé aux motifs plumes de paon.

J'en ai pris 60cm, me disant que je caserai bien une jupe la dedans, évidemment, j'y ai vu une perle! De toute façon, dès que je songe à me faire une jupe, c'est toujours une perle. Allons donc...

La vendeuse m'a affirmé que les plis étaient faisables avec cette épaisseur, et qu'ils seraient du plus bel effet. Mouais... pas avec ma bedaine de mère de famille nombreuse...

La dernière fois que j'ai cousu une perle, 6 mois après l'accouchement, je l'avais coupée en 46. Là ça fait 3 mois que Bigorneau a soufflé ses deux bougies. J'ai pris mes mesures et damned, je me retrouvais entre le 40 et le 42 pour la taille (pour un 36-38 commerce) et un franc 40 pour les hanches. Comme je dois toujours retoucher la taille qui baille après montage, j'ai opté d'emblée pour le 40 intégral... heum heum... Ce n'est pas parce que je peux rentrer dans la majorité de mes vêtements d'avant, que j'allais pouvoir loger mes restes de grossesse dans cette jupe qui promettait d'être trop petite une fois coupée. Tant pis! Elle était déjà coupée... J'ai rogné sur les marges de couture que j'ai eu la présence d'esprit de faire à 1,5cm. Au moins une bonne idée dans ce projet...

Cette jupe je la voulais tout de suite. Pas que j'ai prévu de la mettre vite, mais je voulais en finir vite. C'est un projet que j'avais déjà fait, en deux heures ça devait être bouclé! Poussez vous les enfants, là aujourd'hui depuis bien longtemps, je prends du temps pour MÔÂ! Mouais, re mouais... C'était sans compter sur l'homme qui avait faim, Bigorneau en mode plus-glue-que-jamais qui modifiait tous les points au fil de ma couture, mon troisième du nom qui subitement a réfléchi à son cadeau d'anniversaire (qui n'est qu'en juin) alors que j'étais en plein brainstorming pour réaliser un ourlet à festons! Et fissa, les estomacs n'attendent pas n'est ce pas!

Punaise, subitement je me suis mise à rêver que dans une prochaine vie je serai un mec... les vacances absolues!!!! Heureusement ou pas, j'avais ma jupe entre les doigts, une qui devait me réconcilier avec ma condition de femme-maman-ménagère...

Re Re Mouuuuuaiiiisss...
Pardon Ivanne pour le massacre de ton si joli patron, mais l'objet de ce billet relève plus du concept en fait (et de l'exutoire surtout).

Le motif m'a donc suggéré un ourlet à festons. Mes marges de couture m'ont permis de rentrer dans ma jupe sans me sentir une saucisse, ouf, tout bénef pour l'instant. En revanche, l'effet promis par les plis par la vendeuse était ... comment te dire... désastreux. Ce qui m'a obligé à surpiquer chaque pli, pour avoir l'air moins accro aux fayots.

 

La pose de zip invisible a été un désastre total, trop d'empressement certainement (C'est là que l'estomac de l'homme s'est manifesté en réalité, et je voulais boucler ça avant de passer à table), le tissus ne permet pas franchement l'utilisation du découd vite, il s'effiloche grave!!! ... Bref, tu l'auras compris, les finitions ne sont pas chiadées mais à chier! sauf mon ourlet qui est presque réussi. Vise un peu l'envers...

Et the pompon of the bouquet: quand j'ai sorti le fer pour bien écraser les plis avant de les piquer, je me suis rendue compte que...ben tiens, la semelle de mon fer est franchement dégueulasse! bizarre! Mais, les couleurs ressemblent à celles de ma.... NOoooN!!!! Et si.... en fait le fil vert est en truc qui fond... Acharnement je te le répète!!! Même les dieux de la couture ne me laissent pas de répit!

Je te la présente quand même, mais de loin hein! Histoire que tu puisses voir de quel concept je parle, et le vautrage final.
M'en fous, pour moi ça le fait quand même, sinon ce sera avec un débardeur un peu long. Tant pis la petite lisière récupérée sur le coupon pour habiller la ceinture (60cm de tissus c'était un peu short en fait, d'où celui rajouté pour la ceinture (vivent les armoires débordantes de coupons et chutes en tout genre!))

 

 

Ouais, elle fait un peu courte... Je la voulais un poil plus longue en fait. Mais après avis de la maisonnée au complet, ça le fait. Au pire,  je pourrai argumenter une crise de midlife bien cognée. Au pire du pire, au point où j'en suis,  je m'en tamponne total !

 

Les raccords ne sont pas tip top eux non plus, pourtant j'y ai fait attention !

 

Finalement le seyant me convient, même si ça me fait un popotin de Mamma. L'homme adore! What else ! Bon, c'est vrai qu'elle fait mini mini... Très mini même. D'après mon ado ultra critique, ça gère quand même. Ouf que hein! Et puis ces fameux restes de maternité (+5kg sur les 30kg collectionnés au fil des 9 mois), ils vont bien finir par me lâcher où se perdre dans la nature, entre deux tablettes de chocolat (oui je suis optimiste, et alors ?!). L'avantage d'avoir surpiqué les plis, c'est que je pourrai aussi la porter plus basse une fois plus mince, donc elle fera moins Rikiki. Si ça c'est pas de l'anticipation !... On se console comme on peut, n'est ce pas Lucette...

 

Bon, je t'ai déjà assez gavée avec ma tartine du jour, alors je vais te rendre le reste de ton samedi après midi !

À très vite pour la fameuse robe de mon ado chérie, LA robe ni pouf, ni décolletée, ni sage, ni... Qui s'avère être une vraie robe soirée avec corsage baleiné, qui nécessite 12m de tissus... Toi aussi tu peines à suivre ma pépette hein ? T'inquiète... En attendant, moi j'ai une pression de dingue, le mariage est début avril !

Posté par Mam Heidi à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2016

Cadeau tout doux pour Noël

Ça y est, l'hiver et sa météo forçant au cocooning est quasi installé, l'occasion idéale pour s'atteler à la confection des cadeaux home made. Je dois être la seule de la maisonnée à me réjouir de ce temps pourri, et c'est avec un égoïsme non dissimulé que je savoure ce dimanche sous la tempête. 

Pour cette année, j'avais envie de sortir de mes sentiers battus et rabachés depuis tant d'années. Si, il y aura quelques cadeaux couture mais ce coup ci, pas de pâte à modeler! Ça réconcilie tout mon petit monde avec ma lubie de toujours faire du home made, parce que ce coup ci je ne peste pas, je n'encombre pas non plus la maisonnée avec tout mon matos et mon bazar. Je ne sais pas tricoter pourtant, mais ça m'apaise et c'est ultra minimaliste en terme d'encombrement. 

Yep, y a bien les chats et Bigorneau que ça amuse aussi, mais ça se gère . 

 

 

Je t'entends déjà me dire pourquoi te présenter un billet tricot si je suis nulle en la matière ?  Parce que j'ai découvert un tuto génial que j'ai bien envie de partager avec toi et qui te permet de te faire un châle digne de ce nom comme une grande en toute simplicité. Il se tricote tout en point mousse et ne nécessite aucune maltraitance à ton neurone! en plus il est joli je trouve. Simple mais joli! ... et (je me répète) d'une simplicité enfantine puisque Céline nous offre généreusement ce tuto en vidéo histoire de bien voir la simplicité requise pour réaliser ce châle en un tour d'aiguilles!

Ici, il est réalisé en Baby Alpaga LANG yarns MALOU Light (je retranscris juste l'étiquette), aiguilles n. 5 . Je l'ai commencé il y a 3 jours et il monte très vite! De quoi m'encourager! Ça tombe bien, j'ai un peu chargé la to do list pour les fêtes ...

 

Je ne manquerai pas de te le montrer une fois fini. J'espère juste pour l'instant que mes deux pelotes suffiront (380m). 

En attendant , si tu as envie de te lancer dans cette aventure toute douce, voici le tuto proposé par la chaîne Les tutos de Cély (clicliclic). Et si un mystère venait à te barrer la route, sache que Cély répond toujours à tes questions!

 

À très bientôt ! 


27 octobre 2016

Une cabane pour Noël

Oui oui oui, je t'entends t'exclamer que je suis très en avance, qu'Halloween n'est même pas encore passé que je suis déjà en train de m'agiter pour fournir le pied du sapin. Soit! 4 bigorneaux demandent quelques peu d'anticipation pour ne pas avoir à courir comme une mouche affolée le cerveau fumant tout décembre.

IMG_20161025_140200

 

Le commencement de l'histoire vient d'une cabane improvisée avec un plaid sur le canapé lors d'un jeu avec ma petite grenouille de bientôt 2ans. L'idée lui a tellement plus que je me suis souvenue qu'il était possible de coudre un tipi pour le plus grand bonheur de nos pioux pioux. Aussitôt l'idée en place, je me suis mise à arpenter les nombreux tutos et à fouiller mes placards.

Une fois de plus j'ai déniché un vieux rideau au fin fond d'une malle, couru dans une jardinerie trouver du bambou et en voiture Simone!

IMG_20161025_140052

 

Je ne me souviens plus du tutoriel, mais il n'a pas été une franche réussite. Peut-être à cause du tissus trop souple et de mes lacunes en géométrie pour parvenir à tracer des trapèzes parfaitement parfaits pour le projet. D'ailleurs tu peux le constater toi même, ça fait flop flop, plutôt bof bof...

IMG_20161025_140044

 

Mais j'étais fière de toutes mes petites étoiles appliquées rappelant le thème arc en ciel de sa chambre.

IMG_20161025_140213

 

Bigorneau était tout heureux lui! Il n'a pas vu mes erreurs de coupe, pas vu les flop, il a de suite décidé de déménager toute (oui touuuuuute) sa chambre dans cette cabane assez spacieuse mais pas assez pour tout son barda ma foi.

Sauf que là, j'ai touché le fond, rien ne tenait en place, ce fichu tipi s'obstinait à se replier comme un parapluie sur sa petite tête.

IMG_20161025_140241

 

Ben oui, j'avais omis de mettre des bambous entre chaque piquet pour tenir écartés! Pffff, quelle nouille je fais des fois!

Et c'est là que le marathon Noël commence. En voyant la cabane de son frère, mon troisième m'a confié qu'il aurait bien aimé en avoir une lui aussi. Ah, vraiment? 

Je n'avais aucune envie de me prendre à nouveau la tête avec ce tuto, alors j'ai reconsidéré sa question avec sérieux, et je me suis mise en quête d'un nouveau tuto pour lui en faire un parfait. Pour l'occasion, pas de rideau recyclé mais du tissus tout neuf!

 

La couleur ne rend pas du tout, faute au manque de lumière. Il faut dire que je l'ai cousu à l'arrache un soir où il était chez son papa. Je voulais les rayures horizontales mais bon,  je n'ai pas eu d'autre choix que de les admettre verticales.

Franchement, ce coup ci, le plus long aura été d'enfiler les bambous dans les gaines! Réalisation en 1h30 top chrono, découpage compris. Rien que de la couture droite, pas de piège ni de suspens, c'est SIMPLISSIME! ... Et carrément à la portée de n'importe quelle débutante! En plus ce cadeau ravira aussi bien les filles que les garçons, tout est question tissu et de déco!

 

Comme il fallait que je l'emballe pour le cacher, je ne l'ai pas monté entièrement. Je te mettrai une photo après Noël quand il sera monté intégralement et décoré.

Si tu veux te lancer dans la réalisation de ce cadeau home page, rapide facile, il te suffit de taper tutoriel tipi en tissu sur ton moteur recherche et de choisir celui qui te conviendra le mieux. Il existe même des tutos pour faire des tipis sans couture!! Elle est pas belle la vie??!! Enjoy!! :)

 

Je te dis à très vite pour les déguisements d'Halloween pour filles! (Oui quand même un article raccord avec le calendrier!)

 

 

Posté par Mam Heidi à 15:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2016

Veste Péri pour grand titi - La Maison Victor

Il est où l'été indien? Pas en Bretagne de toute évidence ... Et il y a trois semaines de ça, quand j'ai vu mon titi troisième du nom enfiler sa petite veste en Jean par les 5 degrés matinaux, mon ventre de maman est resté noué pour toute la journée. 

Bien m'en avait pris d'avoir été deux jours auparavant chez le marchand de journaux, où j'ai de suite tilté sur les patrons de vestes enfant proposées par LMV, puis d'être allée chez tissus myrtille pour choisir avec lui des étoffes à son goût pour lui faire une veste d'automne. Je ne m'attendais pas à le déballer aussi vite. Ça c'était le samedi, et je me souviens lui avoir dit très nettement "que ce ne sera pas pour tout de suite". Sauf que la météo en a décidé autrement, et ça tombait plutôt bien, j'étais en repos!

Les planches de patrons Victor sont vraiment agréables de clarté, ce qui ne m'a pas empêchée de zapper un repère de montage de manche, à croire que j'ai l'étourderie récalcitrante.

Pour cette fois j'ai choisi de reporter les marges de couture directement sur le papier avant de découper, et j'ai trouvé ça plutôt pas mal et plus facile.

Le montage est simple et rapide (à condition de bien reporter tous ses repères n'est ce pas), idéal pour les impatientes,et les explications sont très claires pour une couturière peu expérimentée comme moi.

Spider titi à choisi pour l'occasion un velours milleraies kaki. Craignant que le velours seul ne suffise pas pour le mettre à l'abri des frimas de l'automne, j'ai souhaité doubler intégralement la veste, même si le modèle initial ne le prévoit pas. Là, mon garçon à choisi un molleton gris... Ça manque de pétillant mais bon, c'est une veste de garçon de 10 ans. Je n'allais pas non plus lui imposer une association de tissus plus fantaisiste au risque qu'il ne veuille plus se montrer devant ses copains de CM2.

 

IMG_20161005_121809

 

Je ne suis pas peu fière de ma doublure. Pour la réaliser, j'ai tout simplement recoupé les pièces à l'identique, les poches et la parementure en moins. D'ailleurs, j'ai volontairement zappé la parementure sur la partie velours aussi, pour des raisons de facilité de montage final, et elle ne manque à personne. De plus, cette veste étant prévue toute bordée de biais, dans le cas d'une doublure, la parementure aurait été de trop. Enfin, de mon humble avis de débutante n'ayant ni le temps ni l'énergie de me mettre le neurone à l'envers.

Du coup, du fait du biais, le montage doublure sur le dessus a été d'une simplicité enfantine!

En revanche, mon biais était bien trop étroit, mais avec une dose concentrée d'obstination rageuse, quelques tours de découd vite, j'y suis enfin arrivée.

IMG_20161005_121729

 

Mon seul regret est que les poches sont un poil trop hautes. Peut être parce que ce modèle est plutôt orienté fille (bien qu'il me paraissait unisexe de prime abord, et de toute façon mon ptit chat voulait celle là) , ou alors parce que la taille est un poil juste. Pour le coup, ce patron taille plutôt petit.

IMG_20161005_121715

 

J'aime la capuche toute moelleuse et vraiment seyante!

Le tombé des manches resterait à revoir, pourtant j'ai scrupuleusement respecté les repères de montage. À moins que ce ne soit la doublure qui fasse cet effet (mouais, je reconnais que le molleton n'était pas l'idée du siècle, mais il est si douillet!!)

IMG_20161005_121655

 

Et pour faire comme si dans la cours de récré, Ewen à choisi un motif assorti à appliquer sur sa manche. C'est aussi lui qui a expressément demandé des surpiqûres oranges!

 

En conclusion, le lundi matin j'avais mal au coeur de voir partir avec sa petite veste en Jean, et le lundi soir il avait sa veste pour la saison! Il ne la quitte plus depuis! Certes, il n'a pas le choix, mais quand il n'aime pas un truc, il l'oublie toujours à l'école, et là, tous les soirs il a sa veste sur le dos, même pour jouer au foot!

Le must, comme il dit, c'est qu'on ne dirait pas que c'est maman qui l'a faite.

 

Alors si toi aussi tu es débutante et que cette veste Péri de la maison Victor de ce mois ci te tente, tu peux y aller sans crainte!

On peut aussi l'imaginer dans un lainage épais pour cet hiver, ce patron offre des possibles! pour sûr, si son manteau d'hiver est trop petit lui aussi, c'est sans hésiter que je ressortirai ce patron pour le faire dans un caban, tant la réalisation est simplissime, en rectifiant la position des poches par contre. À moins que je ne tombe en amour sur un autre patron...

 

D'ici là à bientôt et bonnes vacances!!

27 septembre 2016

Un Bigorneau, ça aime la rando!

...sauf que tous les chemins ne sont pas adaptés aux poussettes.. Ah... On l'a découvert à nos dépends quand il a fallu faire demi tour les premiers 100m pour ranger la poussette et porter 22 mois de bout'chou lors de notre dernière expédition. Comment dire..Ça pique un peu, et pas qu'un peu d'ailleurs! Surtout durant trois heures!
Dans les bras, sur la hanche droite, la gauche, sur les épaules de papa, de maman... On en était presque à se battre le lendemain pour savoir qui mettrait le filtre à café dans le truc tant on en est restés fourbus et que du coup le dit filtre nous paraissait peser au bas mot 50 tonnes.

Accros que nous sommes devenus aux expéditions 'longues', il fallait trouver une solution. Surtout que nous avons trouvé un coffret regroupant tous les parcours de notre région et peu de fiches indiquait l'accès à la poussette.

J'ai regretté l'écharpe de portage, si ergonomique, si confortable! Mais Bigorneau n'a jamais rien voulu savoir de ce bout de tissus.
Puis j'ai été tentée d'acheter un porte bébé, mais au quatrième enfant tu sais d'avance à quelle torture tu vas être exposée pendant et après.
Et puis l'éclair lumineux qui allait enfin nous sortir de cette impasse: le Meï Teï! Sauf qu'on avait décidé à l'improviste de prendre le grand air, qu'on était dimanche et qu'il fallait agir vite.

C'est dingue comme mon cerveau ralenti s'est mis soudainement en branle pour trouver toutes les solutions instantanément! Un clic sur Google: un tuto, une séance de fouille dans les placards: oh, un vieux rideau en sergé épais qui ne nous sert plus, un coup d'oeil sur les outils à disposition: tiens, du fil super super super résistant!

Trois coups de ciseaux et en avant Guingamp!
Je ne te cache pas que je me suis tout de même mise la pression.

Pour la partie découpe, j'ai préféré rallonger les bretelles du haut, profitant de la longueur du rideau. Les miennes font 2,30m, ce qui me permet de bien pouvoir les croiser sur les fesses de mon p'tit père, histoire d'avoir un maintien parfait (comme pour l'écharpe de portage)

Pour la partie montage:
- J'ai légèrement remonter les repères de fixation des bretelles d'épaule, Bigorneau étant loin d'être un ouistiti.
- J'ai volontairement zappé la poche que j'ai trouvé sans intérêt et zappé la capuche aussi, devinant d'avance que ma petite canaille n'allait pas apprécier.
- toutes les coutures sont piquées au point triple. La ceinture du bas est plaquée sur le bas du carré et piquée sur 4 rangées, quant aux bretelles elles ont été repiquées une fois la bête finie et retournée histoire de bien prendre toutes les épaisseurs de l'assise.

Pour le tuto simplissime c'est par là: La Couture d'Alcyone

Depuis la poussette est boudée par Bigorneau himself, et quelle merveilleuse récompense de le voir me tendre les bras quand il me voit nouer ce Meï Teï autour de ma taille. Rajouté à tous ces câlins et bisous partagés tout le temps des longues longues promenades, ça, ça n'a pas de prix! :-)

D'ailleurs, parlons prix: coup total de ce porte bébé en rideau Ikea recyclé: 0€. Enjoy!

Bilan de l'opération après test prolongé: zéro douleur de dos, zéro douleur aux bras, maintenant on se bat pour savoir qui va porter bébé!

À très bientôt!!

Posté par Mam Heidi à 02:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2016

Le South Bay Shawlette

Hop hop, la règle stipule que je peux encore te souhaiter la bonne année, alors j'en profite vite vite avant qu'il ne soit trop tard! Plein de bonnes choses à toi et tes proches, santé et bonheur et du temps pour bidouiller évidemment. J'espère que tu as bien commencé l'année. .. en ce qui me concerne ça a démarré sur les chapeaux de roue avec des pannes itératives de voiture! La loose! On aura vu mieux pour commencer. M'enfin... 

 

Pour ce début d'année j'ai lâché pâte à modeler (dont j'ai fait une overdose pour remplir la mission "home made pour Noël"), et j'ai laissé ma nouvelle MAC emballée pour me consacrer à une nouvelle activité. (Oui oui ouiiiiiiii, Chéridou me voyant comme une âme en peine sans MAC et en guenilles, a eu l'extrême gentillesse de m'offrir une nouvelle machine!). Disons, si tu veux tout savoir de ma vie, qu'une expédition dans le grenier m'a fait retrouver des pelotes de laine achetées il y a 10 ans déjà, quand je croyais que je pourrai me tricoter un pull! Ça tombait bien, deux de mes loustics voulaient un bonnet et je me suis remise à compter les mailles.

C'est que ça m'a filé des envies et l'idée d'offrir un châle à ma grand mère que j'adore, une grande dame à la sagesse exemplaire. Sans rentrer dans les détails, du tricot je suis passée au crochet (les points dentelle me paraissent plus abordables) et je suis tombée en amour sur le diagramme du South Bay Shawlette (cliclic pour y accéder) que j'ai très envie de partager avec toi!

J'ai choisi de le faire en Malabrigo Baby Silkpaca lace colori 809 solis, parce ma mémé est fan des matières nobles et notamment de la soie, et parce que je voulais lui envoyer un peu de la Bretagne dans cette laine aux couleurs de la mer. 

 

Je n'ai plus ses dimensions en tête mais j'ai crocheté les deux écheveaux  (2×400m) au crochet n°3, il m'aura fallu deux semaines en mode intensif tout de même hein!

J'aime la finesse de sa dentelle qui laisse voir soit des fleurs soit des feuilles de lierre. Le diagramme n'est vraiment pas compliqué à comprendre et l'enchainement est vite mémorisé. Il convient parfaitement aux débutantes puisqu'il nécessite uniquement des brides et des mailles en l'air!

 

J'aime aussi beaucoup cette laine très agréable à travailler tant elle est douce! (J'ai moins aimé mes mains rêches qui accrochaient à chaque fois mais bon...) J'aime aussi cette couleur fraîche et sobre à la fois, aux nuances subtiles.

 Le résultat est léger, soyeux et offre un joli tombé.

 

Je suis assez contente de mon tout premier blocage même s'il est encore plein d'imperfections et que manifestement mon tapis de gym n'a pas été à la hauteur. Mais il se tient plutôt bien et les points sont bien révélés à mon goût. 

 

En attendant je me suis découvert une nouvelle passion qui a le mérite de pouvoir s'emmener partout (dans le train, au boulot, dans le lit, chez le médecin... !) sans s'encombrer!

 

J'espère très fort qu'il plaira à ma mémé!

A bientôt!

24 octobre 2015

C'est pas que j'veux pas mais....

...mais voilà, je n'ai plus de machine à coudre! Damned, c'est la vraie poisse! Tous mes projets sont bloqués, remisés au placard, même toutes mes fournitures pour mes cadeaux de Noël! Sur ce sujet j'ai trouvé de quoi rebondir et honorer la tradition du cadeau fait main mais punaise, les boules quand même! Grave!

Enfin, c'est de ma faute.... L'année dernière quand ma vieille Pickling avait rendu l'âme en pleine production intensive de lingettes lavables à offrir à Noël  (130 au total et je venais d'en faire 80 pour Bigorneau! ), je ne pouvais pas attendre, j'ai couru m'acheter une machine. C'est que j'étais dans mon dernier mois de grossesse et je n'envisageais pas de partir en laissant tout en plan. Ben va trouver une machine à coudre toi, dans une bourgade archi touristique! Les commerçants m'ont regardée comme si je venais de Mars et que je leur parlais en tyrolien-accent-ikea (bigorneau parle comme ça en ce moment, trop drôle! ), même le pro de l'electro ménager en tout genre D***y ignorait qu'il avait une machine à coudre dans ses rayons et que c'était une Brother qui ne proposait que 3 points vendue à prix d'or. 

Quand je me suis pointée chez Carrouf ce jour là, et que j'ai vu cette machine-marque-du-magasin à 99€, multi points, ressemblant vaguement à ma vieille Pickling, je me suis sentie intelligente et suis repartie avec sous le bras... sans me faire trop d'illusion non plus mais bon, de toute façon je n'avais pas les moyens à ce moment là d'acheter plein pot une machine qui fait rêver. 

Elle m'a rendu de grands services il faut reconnaître, elle a même tourné à plein régime, je ne lui ai laissé aucun répit. Et Voila que madame se met à faire grève d'un coup et refuse de faire le moindre point! L'aiguille tourne mais le fil n'est pas entrainé donc je pique dans le vide, ce qui m'énerve gravement évidemment! 

Allez hop, je l'attrappe, la fourre dans un carton, cherche en vain un ticket de caisse et fonce là où je l'ai achetée. La dame (heureuse d'être là ) me dit qu'avant toute demande de SAV il faut remplir un formulaire de recherche de ticket de caisse. Elle me tend le dit formulaire où sont demandé (je n'invente rien): date exacte de l'achat, heure exacte de l'achat, numéro de la caisse, et montant exact du ticket de caisse! Hallucinant hein? Je lui ai demandé si la consistance des selles de mon petit dernier ce jour là ne suffisait pas comme réponse mais elle n'a pas semblé saisir l'humour (elle avait l'air ravie je te rappelle, elle dégoulinait la béatitude muette). Je lui ai donc rappelé que j'étais sérieuse et sérieusement embêtée et que je n'avais pas envie de participer à une caméra cachée où je devrai répondre à un festival de questions franchement stupides, que j'assumais d'avoir perdu mon ticket de caisse et que tant pis la garantie, je voulais juste un devis! Et ben non, la dame n'a jamais voulu entendre quoi que ce soit, je devais répondre à son florilège de questions cons sinon pas de Sav parce que "rien ne prouve que vous l'avez achetée dans notre enseigne!". Effectivement, ma MAC étant estampillée au nom du magasin, je pouvais difficilement le prouver! Bloquant sur la date exacte de l'achat, elle me suggère d'appeler ma banque pour savoir! Ben tiens, mon banquier n'a que ça à faire! Retrouver une carte carrouf entre octobre et novembre l'année dernière! D'ailleurs c'est sûr,  il attendait la bouche en coeur que je l'appelle pour cette question de la plus haute importance!

Plutôt que d'arracher le chignon de cette connasse dame, j'ai stoppé court à son déballage d'inepties plus farfelues les unes que les autres et me suis jurée de ne plus JAMAIS acheter quoi que ce soit d'électroménager chez eux.

Pour la petite histoire, le lendemain je suis allez à ma banque et j'ai demandé qu'on me retrouve la date exacte de cet achat: et ben c'etait pile 1 an et 1 jour! Ce qui veut dire que si la madame elle avait été moins bête la veille, ma machine aurait pu passer en garantie. Là t'as encore plus les boules hein?!!!!!

Tout ça pour te dire que sauf père Noël qui aurait-gagné-au-loto, pour l'heure je me retrouve sans machine. Par conséquent ce blog se retrouve en stand by forcé, mais du coup, comme je me suis remise à la pâte fimo (Noël oblige), je continue sur mon autre blog. Si l'aventure te tente clic clic ici.

J'espère quand même à très bientôt.... De toute façon il va falloir que je revienne parce qu'il y a un ou deux cousettes que je n'avais pas encore eu le temps de te montrer.

 

A bientôt! 

 

 

 

Posté par Mam Heidi à 11:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]