Holà! Voilà belles lurettes que je n'ai pas posté de cousettes par ici, et pour cause! J'ai du foiré mon Master 'maîtrise du temps' au nouvel an, à moins que les dieux farceurs ne se soient intéressés à ma pomme depuis ce début d'année. Déjà depuis cet été, tout allait de travers, mais depuis janvier, c'est de l'acharnement ma parole!! Que le prochain qui me claironne en chantonnant un «bonne année!» au premier janvier, se voit tordre le cou illico! non mais sans dec'!!!
Je savais déjà que les épreuves débarquent par cars entiers, mais ma petite vie a du être élue the place to be pour ces remues méninges! La poisse, il en vient de partout! Tu en as à peine résolue une qu'arrivent deux autres cars bien chargés. Acharnement je t'ai dit...

Bref.. dans tout ce tumulte, ma pépette m'a lâché sur un ton d'adolescente digne de la période dans toute sa splendeur, la bouche pleine de Nutella à la brioche : «Mam's, tata Lucie se marie, il faut que tu me fasses une robe. Mais pas trop pouf, pas trop robe, pas décolletée, pas courte, couleur foncée mais qui fasse pas enterrement...» ... je t'abrège le cahier des charges, tu serais assommée. De toute façon, la robe n'est pas le sujet du jour, elle fera l'objet d'un autre billet, cela dit, elle introduit celui ci.

À l'achat des fournitures de la fameuse robe, il manquait le zip invisible, indisponible dans le colori choisi, j'avais perdu mon découd vite, et j'ignore où Bigorneau a planqué le mètre couture (Pour info, la dernière fois j'ai retrouvé mes clefs de voiture dans le tiroir à couverts, et les lunettes de l'homme dans la poubelle... vise la chasse au trésor!). Tout ça m'a forcément obligée à aller refaire un tour au temple du tissu!
Et là, direct en entrant dans le magasin, bing! The coup de coeur pour un tissus damassé aux motifs plumes de paon.

J'en ai pris 60cm, me disant que je caserai bien une jupe la dedans, évidemment, j'y ai vu une perle! De toute façon, dès que je songe à me faire une jupe, c'est toujours une perle. Allons donc...

La vendeuse m'a affirmé que les plis étaient faisables avec cette épaisseur, et qu'ils seraient du plus bel effet. Mouais... pas avec ma bedaine de mère de famille nombreuse...

La dernière fois que j'ai cousu une perle, 6 mois après l'accouchement, je l'avais coupée en 46. Là ça fait 3 mois que Bigorneau a soufflé ses deux bougies. J'ai pris mes mesures et damned, je me retrouvais entre le 40 et le 42 pour la taille (pour un 36-38 commerce) et un franc 40 pour les hanches. Comme je dois toujours retoucher la taille qui baille après montage, j'ai opté d'emblée pour le 40 intégral... heum heum... Ce n'est pas parce que je peux rentrer dans la majorité de mes vêtements d'avant, que j'allais pouvoir loger mes restes de grossesse dans cette jupe qui promettait d'être trop petite une fois coupée. Tant pis! Elle était déjà coupée... J'ai rogné sur les marges de couture que j'ai eu la présence d'esprit de faire à 1,5cm. Au moins une bonne idée dans ce projet...

Cette jupe je la voulais tout de suite. Pas que j'ai prévu de la mettre vite, mais je voulais en finir vite. C'est un projet que j'avais déjà fait, en deux heures ça devait être bouclé! Poussez vous les enfants, là aujourd'hui depuis bien longtemps, je prends du temps pour MÔÂ! Mouais, re mouais... C'était sans compter sur l'homme qui avait faim, Bigorneau en mode plus-glue-que-jamais qui modifiait tous les points au fil de ma couture, mon troisième du nom qui subitement a réfléchi à son cadeau d'anniversaire (qui n'est qu'en juin) alors que j'étais en plein brainstorming pour réaliser un ourlet à festons! Et fissa, les estomacs n'attendent pas n'est ce pas!

Punaise, subitement je me suis mise à rêver que dans une prochaine vie je serai un mec... les vacances absolues!!!! Heureusement ou pas, j'avais ma jupe entre les doigts, une qui devait me réconcilier avec ma condition de femme-maman-ménagère...

Re Re Mouuuuuaiiiisss...
Pardon Ivanne pour le massacre de ton si joli patron, mais l'objet de ce billet relève plus du concept en fait (et de l'exutoire surtout).

Le motif m'a donc suggéré un ourlet à festons. Mes marges de couture m'ont permis de rentrer dans ma jupe sans me sentir une saucisse, ouf, tout bénef pour l'instant. En revanche, l'effet promis par les plis par la vendeuse était ... comment te dire... désastreux. Ce qui m'a obligé à surpiquer chaque pli, pour avoir l'air moins accro aux fayots.

 

La pose de zip invisible a été un désastre total, trop d'empressement certainement (C'est là que l'estomac de l'homme s'est manifesté en réalité, et je voulais boucler ça avant de passer à table), le tissus ne permet pas franchement l'utilisation du découd vite, il s'effiloche grave!!! ... Bref, tu l'auras compris, les finitions ne sont pas chiadées mais à chier! sauf mon ourlet qui est presque réussi. Vise un peu l'envers...

Et the pompon of the bouquet: quand j'ai sorti le fer pour bien écraser les plis avant de les piquer, je me suis rendue compte que...ben tiens, la semelle de mon fer est franchement dégueulasse! bizarre! Mais, les couleurs ressemblent à celles de ma.... NOoooN!!!! Et si.... en fait le fil vert est en truc qui fond... Acharnement je te le répète!!! Même les dieux de la couture ne me laissent pas de répit!

Je te la présente quand même, mais de loin hein! Histoire que tu puisses voir de quel concept je parle, et le vautrage final.
M'en fous, pour moi ça le fait quand même, sinon ce sera avec un débardeur un peu long. Tant pis la petite lisière récupérée sur le coupon pour habiller la ceinture (60cm de tissus c'était un peu short en fait, d'où celui rajouté pour la ceinture (vivent les armoires débordantes de coupons et chutes en tout genre!))

 

 

Ouais, elle fait un peu courte... Je la voulais un poil plus longue en fait. Mais après avis de la maisonnée au complet, ça le fait. Au pire,  je pourrai argumenter une crise de midlife bien cognée. Au pire du pire, au point où j'en suis,  je m'en tamponne total !

 

Les raccords ne sont pas tip top eux non plus, pourtant j'y ai fait attention !

 

Finalement le seyant me convient, même si ça me fait un popotin de Mamma. L'homme adore! What else ! Bon, c'est vrai qu'elle fait mini mini... Très mini même. D'après mon ado ultra critique, ça gère quand même. Ouf que hein! Et puis ces fameux restes de maternité (+5kg sur les 30kg collectionnés au fil des 9 mois), ils vont bien finir par me lâcher où se perdre dans la nature, entre deux tablettes de chocolat (oui je suis optimiste, et alors ?!). L'avantage d'avoir surpiqué les plis, c'est que je pourrai aussi la porter plus basse une fois plus mince, donc elle fera moins Rikiki. Si ça c'est pas de l'anticipation !... On se console comme on peut, n'est ce pas Lucette...

 

Bon, je t'ai déjà assez gavée avec ma tartine du jour, alors je vais te rendre le reste de ton samedi après midi !

À très vite pour la fameuse robe de mon ado chérie, LA robe ni pouf, ni décolletée, ni sage, ni... Qui s'avère être une vraie robe soirée avec corsage baleiné, qui nécessite 12m de tissus... Toi aussi tu peines à suivre ma pépette hein ? T'inquiète... En attendant, moi j'ai une pression de dingue, le mariage est début avril !