Alors là Simone, laisse moi te présenter un patron digne d'un Vogue! Un patron pour une robe so chic, très Audrey Hepburn tu vois.
La robe que je croyais incompatible avec mes épaules de lutteuse islandaise et mon 42 post grossesse, et qui pourtant fait la taille fine et confère une allure de ballerine gracieuse (enfin, peut être que décalquer des patrons Fait Main m'a vraiment flingué les rétines). En bref, elle rectifie la silhouette et permet de se réconcilier (ou plutôt de planquer) ses complexes le temps d'une soirée.

 

Ce patron est disponible en Pdf pour 2€ seulement.
Au départ j'ai hésité, traumatisée par les puzzles en maternelle je ne me voyais pas m'arracher la tête à savoir dans quel sens coller les 36 pages. Et à 1,99€ qu'est ce que je risquais hein?
Bon, il y a quelques décalages observés entre quelques pages mais qui sont rattrapables. Jusque là, rien d'insurmontable.

Lisa de Make my lemonade nous propose un pas à pas en image sur YouTube. À vue de nez, c'était largement faisable et y a moyen de s'arranger avec les difficultés en zappant la doublure pour ne faire qu'une parementure

Allez zou, j'ai voulu la faire en taffetas bleu nuit. Pour être sûre de ne pas gâcher tout mon beau tissus j'ai fait une toile dans des chutes de coton. Et révélation! tout tombait nickel sauf peut être le buste que j'ai voulu rallonger mais sinon montage impec, enfilage parfait, coupe nickel, what else ?

En bonne élève et portée par l'euphorie qui m'avait gagnée après cette toile prometteuse, j'ai décidé de ne squizzer aucune étape, surtout pas celle du repassage. Alors une fois le buste monté, la parementure piquée, j'ai dégainé mon fer pour bien écraser les coutures avant de surpiquer. Mouais... trop de zèle tue l'élan parce que là, catastrophe!!! mon taffetas polyester a fondu!!! ...laissant un trou sur l'endroit de mon ouvrage et flinguant mon fer au passage. Damned !!!

J'ai réfléchi, réfléchi, réfléchi encore et j'ai enfilé le haut troué quand même, juste pour voir. Et j'ai vu que je ne n'avais pas encore touché le fond à l'étape précédente parce que... ben je ne pouvais ni lever les bras, ni respirer, le taffetas n'étant absolument pas extensible. Remarque, ça aurait pu être envisageable de ne pas trop lever les bras lors d'une soirée, ça m'aurait même permis de me tenir à carreau pour une fois! Sauf qu'avec un Bigorneau qui ne tient pas en place, c'était difficilement faisable.

Là, j'ai paniqué. Il me fallait la robe pour le lundi, nous étions le mardi qui précédait et le lendemain je reprenais le boulot.

Bon, j'ai ouvert mon placard, sorti tous mes coupons de 3m et je me suis félicitée d'en avoir acheté un de 3m en satin de coton noir, jadis. Ouf de ouf!

J'ai tout ressorti: patron, ciseaux, épingles pour tout recouper.
Quelques heures plus tard, je pouvais enfin enfiler ma Lolita!

Les modifs:
- j'ai choisi de mettre la fermeture au dos
- j'ai rallongé le bustier de 3cm pour que la ligne de taille corresponde avec la même, mais après montage j'ai peut être vu trop long.
- je n'ai pas rajouté de doublure, me contentant uniquement de la parementure que j'ai soigneusement finie à la main aux marges de couture des manches.

J'ai testé pour toi:
- le montage reste assez simple et intuitif, et une vidéo en ligne existe sur le site wear lemonade et sur YouTube si l'on préfère suivre un pas à pas imagé.
- cette robe étant près du corps, je.conseillerai un tissus extensible pour ne pas avoir l'air de sortir du musée Grévin
- Je ne te cache pas que j'ai quand même sacrement musclé mon popotin à serrer des fesses tout le long de la réalisation (surtout pour le montage du zip certes invisible mais coutures apparentes).
- les manches du modèle ne conviennent pas aux épaules de nageuses du 400m papillon, aussi j'ai supprimé les fronces pour des manches "plates" plus seyantes pour ma carrure.

 

Manifestement je ne peux plus organiser mes photos dans le texte comme je veux (je vais vraiment finir par faire un frisbee de cette fichue tablette), alors je te laisse là, avec les photos qui vont suivre. Elles sont un peu floues mais l'Homme a fait ce qu'il a pu avec un téléphone au bord du burn out dans un Saint Malo à la météo bien dépressive ce jour là. Tu noteras que mes sous vêtements sont à changer de toute urgence (vivent les suites de grossesse!), que j'ai besoin d'aide urgemment pour apprendre à me faire un chignon et que j'ai choqué quelques passants, endimanchées que j'étais un lundi matin dans les rues d'intra muros avec une tronche de cake en prime!

Ma pépette m'en a demandé une que j'ai prévu de lui faire en taffetas lavande (elle n'a pas besoin de lever les bras elle), si j'ai le temps, je te mettrai une petite photo.

En attendant, je te dis à très bientôt (dès que je peux hein!)