Ouais, tu comprends vite, les titres et moi c'est pas une grande histoire d'amour... mais qu'importe! J'ai envie de partager avec toi un patron de jupe issu du magazine Elena couture No 69 de cet été.

 

Le voir en photo, dans ce tissus, ça ne m'a pas d'emblée emballée, le schéma du modèle non plus. Mais quand j'ai vu le schéma de découpe du patron, je me suis dit qu'il méritait bien que je m'y penche, d'autant que ça ne me paraissait pas bien compliqué donc à ma portée.

 

 

Alors j'ai décalqué et découpé le patron. Première bonne surprise, dans ce magazine à la présentation un peu cheap, j'ai adoré y trouver des planches à patron plutôt claires, lisibles, aérées. Rien à voir avec une planche ottobre ou Burda! 
Ensuite, j'ai pris mon patron découpé et l'ai juste apposé à ma taille pour en vérifier la longueur. Ah... ça m'arrivait mi-mollet! Pourtant je ne suis pas bien haut perchée avec mon mètre 64! Qu'à cela ne tienne, j'ai coupé au niveau de la ligne du bassin et j'ai rajouté 15 cm. Trois bouts de scotch plus tard, j'ai déballé mon tissus.

Ah, le tissus... Pour une première, j'avais trouvé sur Coupons St Pierre 3m de polyester à l'imprimé pas vraiment dans mes habitudes vestimentaires mais qui promettait d'être sympa à essayer, et 5€ les 3m, ça ne se refusait pas! 
Mouais, il aura fallu un premier coup de ciseau pour le trouver tout de suite moins sympa: il glisse, fuit, se planque... Y découper 4 pièces m'a semblé relever de l'exploit! Une séance de torture je te dis!!

Bon, maintenant que j'avais saccagé 3 mètres de bel imprimé, il fallait bien les assembler... Hé, assembler 4 côtés pose de zip incluse et y faire un ourlet, j'allais pas y passer la matinée hein! et pourtant... J'ai perdu plus de temps à courir après mon tissus qu'à y planter mes aiguilles! Le cauchemar!

Ayant visé la parementure rikiki, j'ai failli jeter l'éponge, ça me semblait impossible. Et puis j'ai ressorti la ceinture de la jupe perle que j'ai découpée dans un satin de coton, qui promettait un beau maintien et une jolie finition. Avec des surplus de marges, je n'ai eu aucun mal à faire correspondre les deux.

 

Bon, pour l'ourlet on repassera n'est ce pas! Même avec le fer vapeur je n'ai rien pu obtenir.

Cela dit, j'adore cette jupe! Ou plutôt je l'adoooooore!! Elle a un tombé sublime même malgré mon ourlet cracra (que les motifs camouflent à merveille). La coupe est divine et accompagne chaque mouvement avec une fluidité exceptionnelle. Et le petit plus: elle allonge la silhouette et floute les défauts.
Elle sera décidément MA jupe de l'été.

Vite fait une petite photo de face prise à l'arrache avant d'aller bosser par L'Homme qui désespère que je m'attaque à ses shorts. Les couleurs sont ternes à l'image alors qu'en vrai elles sont lumineuses et le bleu turquoise.

 

 

C'est sûr, je vais en refaire, et dans un tissu aussi fluide, surtout depuis que j'ai découvert l'astuce de By Séverine (clic) qui permet de coudre ce genre de matière sans s'arracher les cheveux ni vociférer comme un diable.

À très vite!