Le virus du DIY ne me fait plus consommer comme avant, figure toi qu'il a tellement remanié ma caboche au petit pois qu'un simple chèque de fidélité a bouleversé ma to do list. Parallèlement, l'heure de la crèche ayant sonné (aïe!), et voilà un cocktail suffisant pour créer une explosion que j'ai nommée "urgence".

L'autre jour, le facteur m'amène ce fameux chèque m'obligeant (forcément) à revoir les priorités de la journée. Alors j'ai embarqué mon Bigorneau et son papa, et nous voilà partis à la recherche d'un truc précis ... qu'on n'a pas trouvé mais peu importe, parce qu'alors j'ai vu un adorable petit sac Déglingos en forme de chien, un petit sac tout craquant fait pour mon Bigorneau, celui qui serait parfait pour y glisser ses petites affaires pour la crèche.

J'ai eu beau me pâmer, m'extasier bruyamment, en faire la démo à Chéridou sous toutes ses coutures...l'homme n'a pas flanché. Oui, il l'a trouvé mignon, mais sans plus d'émotion.

Ahhhhhhhh...

Évidemment, ça m'a travaillée, comme si je n'avais pas plus urgent à penser à J-5 de ma reprise du boulot! Alors dans ma tête j'ai tout poussé pour considérer mon stock de tissus, déterminer le point de commencement et réfléchir aux étapes qui me permettraient de reproduire cette craquante petite bête qui accompagnerait mon loustic quand je ne serai pas là.

Par chance, il me restait un grand coupon de velours milleraies dans lequel j'avais coupé Raoul-le loup de Laetibricole, un zip assorti et tout le reste nécessaire. Alléluia!! J'ai senti les forces de l'univers avec moi! Bigorneau a souri, bingo!

Bon, mon cerveau a fumé une fois de plus pour déterminer les mesures, la procédure que j'allais suivre, dessiner gabarits et patron. J'ai aussi pensé à rajouter quelques détails et faire quelques modifs au passage pour le rendre encore plus pratique qu'ultra pratique.

J'aurai bien aimé te présenter un tuto mais ça n'aurait pas été correct vis à vis de la créatrice des adorables Deglingos, même si mon patron est différent, l'idée ne m'appartenant pas tu comprends bien.
Cela dit, j'ai très envie de partager avec toi cette dernière cousette, et te laisser entendre que même débutante, c'est possible de laisser libre cours à tes envies.

Pour réaliser le corps du sac je suis partie du tuto de maman mammouth pour faire des paniers, j'ai simplement adapté les mesures pour qu'il ait une contenance de vrai sac, correcte. Le reste, l'ajout des détails, n'est que logique.

Contrairement à l'original j'ai approfondi le fond (parce que mine de rien, il en faut des choses pour un si petit Pimousse) et j'ai ajouté un zip pour éviter les déconvenues. Le sac promettant d'être bien rempli, j'ai allongé la tête d'un cou pour éviter qu'il n'y ait que le museau en haut du sac une fois celui ci bourré et fermé. J'ai aussi rajouté une poche devant pour y loger doudou, parce que Bigorneau a aussi ses urgences n'autorisant pas l'attente d'une fouille complète d'un sac quel qu'il soit. Tu vois de quoi je parle...

Je te le montre?

Go! tadam!!!!!

 

fermeture zip contrairement à l'original et détail poche avant rajoutée entièrement doublée:

 

détail dos, un sac doudou jusqu'au bout de la queue!

 

appliqué en petit pan coquelicot avec surappliqué un bout de tissus blanc pour écrire son nom et son prénom. Ayant bâclé l'étape de la préparation (faite à l'arrache), le résultat n'est pas centré  (bigre!) Évidemment, je ne m'en suis rendue compte qu'après avoir généreusement élagué mes marges de couture... re-bigre!

 

détail dessous des pieds:

 

aperçu de l'intérieur avec deux poches appliquées:

 

 

encore une vue d'ensemble parce que j'en suis quand même super contente:

 

Se devant d'être aussi pratique à transporter autant par papa que par maman, et étant destiné à pouvoir resservir plus tard pour que bigorneau puisse trimballer son nécessaire de survie dans quelques années, l'idée de l'anse réglable s'est imposée comme une évidence...

 

...pour un rendu porté super sympa je trouve

 

Et voilà! Je vais en refaire un autre pour un cadeau de naissance parce qu'il a plu!

Alors à très vite! Bon, un peu moins vite que je n'ai pu le faire jusque là, reprise du boulot oblige... mais très bientôt quand même!