Rassure toi, je ne vais pas te parler du formidable, du grand, de l'extrrrrrraordinaire Chéridou qui partage ma vie! ni dégouliner de discours archi sucrés-gna-gnan-hin-hin-gloussage-à-l'appui jusqu'à t'écoeurer! Nan nan nan, sois tranquille, j'ai même pas ma licence fille douce (j'ai été recalée lors de la prépa), alors détends toi.

Non, je viens de parler d'un rectangle qui peut changer ta vie comme il a changé la mienne. Mais qu'est-ce qu'un rectangle? (tu sens toi aussi comme ce matin j'ai l'hystérie facile qui sonne comme une fraise de dentiste sur mon clavier?) Mon Titi (3è de sa génération) a une explication très limpide sur le sujet, une définition qui a au moins le mérite de mettre tout le monde d'accord, de limiter les conflits, d'être adaptée et adaptable. Titi reste pour l'heure l'incompris de la géométrie, lui qui y met pourtant tant de poésie! Allez Titi, moi je la trouve trop chou ta définition! dis nous ce qu'est un rectangle:

 

oui, tu l'as compris, Titi est poète. Les chiens ne font pas des chats il paraitrait.

Et pendant que Titi nous éclaire de sa vision du monde où toutes les formes géométriques sont soeurs, il y en a une qui m'a montré quoi faire d'un de ces quadrilatère particulier. Ca tombait bien, c'est justement l'anniversaire d'une amie qui m'est très chère! Une amie qui affectionne les rangements pratiques, coquets, itou itou. Alors forcément, ce tuto tombait raccord avec les impératifs de mon calendrier tu penses bien!

Je n'ai pas voulu y aller à tâton toutefois, j'ai voulu apprivoiser le truc et du coup j'ai opté pour un crash test dans les mêmes matériaux que le résultat envisagé, histoire de bien me rendre compte de ce que ça pouvait donner avec la MAC. Pourquoi? parce qu'ici j'ai choisi de le faire en cuir.Voui ma ptite dame, dans une peau de chèvre aspect lézard couleur rose-girly-acidulé façon j'ai-23ans-pour-toute-la-vie (parce que les princesses ne vieillissent jamais! mais ça, tu le sais déjà n'est-ce pas! Princesse toi même!!). Parce que ma Fifine elle est comme ça: drôle, pétillante, féminine même quand elle joue les Mac Gyver, et surtout elle a la jeunesse chevillée au corps!

Le crash test est donc réalisé dans un cuir identique vert pomme. Déjà, au premier coup d'oeil sur le vert (le crash test donc), on voit tout de suite que je me suis crashée en beauté sur le tissu choisi pour assortir. C'est moche, c'est fade, l'un ne rendant pas justice à l'autre et réciproquement, ça donne juste un rendu final de gâchis. (là on ne parle pas du rose hein! tu oublies le rose! pour l'instant tu ne le vois même pas d'ailleurs!)

là tu le vois en situation. Ca gondole un peu sur le milieu mais en même temps je me suis vautrée sur l'assemblage final parce que le cuir ça glisse, ça accroche ou ça n'accroche pas, bref, ça ne répond pas comme du tissu sous un pied de biche ni sur des griffes d'entrainement. (si tu ajoutes à ça une ampoule qui se la joue stromboscope... woww! Night Fever !! (monsieur Ouille, sortez de cette machine!!!!)) Et si tes coutures ne sont pas droites c'est un brin la misère. Tu peux découdre mais ton cuir est abimé, et en plus comme ça a patiné pour ta couture ça te fait des points tous petitrikiki, juste une horreur quoi! Bon, de toute façon c'était un crash test, j'avais bien fait de le faire (détails à suivre), et puis je peux quand même m'en servir pour y loger mon barda parce qu'il reste ultra pratique. Pas "montrabeul" MAIS pratique tout de même.

Forte de cette première expérience, je me suis donc lancée dans la réalisation de celui pour mon amie. C'est le curseur de la confiance réglé au taquet, le coeur haut et léger, le plaisir de lui offrir anticipé que j'ai coupé sans boule au ventre dans le beau cuir rose et les précieux coupons de Petit Pan choisis exprès ceux là. J'ai quand même eu un mouvement de doute sur le choix des tissus (évidemment et comme toujours, APRES les avoir coupés!) mais Riri, Fifi et Titi avaient approuvé mon choix.

Ce tutoriel est si bien fait, si limpide, qu'en deux temps trois mouvements, te voilà avec un produit fini sans prise de tête, sans impasse et dont la réalisation est quasi grisante!

Tu l'as déjà aperçu tout à l'heure mais viens, je te le montre en détail celui que je vais lui offrir:

 

tu remarqueras que pour le porte carte tout en haut, j'ai modifié un tantinet, parce que je voulais qu'elle puisse y loger son passeport

J'ai aussi doublé le porte monnaie (non indiqué sur le tuto)

petit clin d'oeil à nos nombreux délires (surtout les siens)

 

et porte carte Korrigo (comme ça, même pas besoin de la sortir pour badger!)

 

J'ai testé pour vous:

- je me répète mais aucune difficulté notoire dans l'execution de ce tutoriel. Les explications de l'auteur sont limpides, les photos parlantes, c'est vraiment un bonheur à faire!

- Pour une meilleure tenue, j'ai préféré entoiler le tissus de doublure (celui de 20x35) et le tissus de doublure du porte chéquier rattaché au porte carte.

- j'ai doublé l'intérieur du porte monnaie pour que ça fasse plus joli, sinon on se retrouve avec l'envers du cuir et à mon goût ça fait moins fini

- j'ai cousu mes aimants de fermeture en prévoyant du mou sur la patte, histoire qu'elle puisse y mettre toutes ses affaires sans galérer avec une patte trop juste. Parce qu'on n'a pas la même marge de manoeuvre quand c'est vide que quand c'est plein (outch... c'est français ça?)

- pour avoir des coutures qui respectent partout la même marge (parce que ça glisse beaucoup!!), j'ai piqué dans les deux sens: de haut en bas et j'ai repris la couture de bas en haut. Ca m'a permis d'avoir un ouvrage bien fini. J'ai également élagué toutes les marges de couture au max pour limiter les épaisseurs une fois le portefeuille retourné.

- pour la petite histoire du cuir qui gondole une fois l'assemblage final terminé et l'ouvrage retourné: ouf de ouf! c'est comme pour les chaussures, ça finit par se détendre à l'usage! Du coup ça m'a détendue moi aussi, t'imagines bien.

 

Bon, comme j'ai mis moins de temps que prévu pour le faire (en même temps je me suis tellement mis la pression que je me sentais comme une cocotte minute sans soupape, je sais pas si tu vois..) je me suis dit que ce serait trop bête de laisser ma CB dedans, c'est pas vraiment un jackpot celle là... sans parler de ma carte d'identité, le but n'est pas de l'effrayer le jour de son 'Versaire avec la suuuuuper photo où j'ai l'air d'une killeuse fichée par Interpol ! Du coup j'ai repris mes crayons pour bidouiller des specimens qui habilleront l'intérieur de son compagnon idéal. J'ai hâte d'être à samedi, tu penses bien!

Juste avant de conclure ce billet, Delphine, si toutefois par hasard tu passes par ici, sache que c'est ton anniversaire (clic clic) !!!

Sinon et toi ton compagnon idéal? tu le vois comment?